• Pourquoi choisir des croquettes de bonne marque ?

    Qu’est ce qui fait la différence de prix ?
    Beaucoup de propriétaires d’animaux choisissent de les nourrir avec des croquettes de grande surface pour faire des économies, par praticité ou parce qu’ils trouvent que leurs animaux les préfèrent. Alors pourquoi les vétérinaires conseillent-ils d’autres marques plus onéreuses ? La plupart personnes pensent que c’est tout simplement parce qu’ils les vendent. Bien sûr c’est une des raisons, mais pas la seule. Voilà pourquoi :
    Votre vétérinaire, à la différence de votre supermarché, répond des résultats que vous obtenez avec vos croquettes. C’est bien pour cela (...)

  • Tique transmission maladie Les "autres" maladies transmises par les tiques :

    L’anaplasmose chez le chien et le chat
    Moins connue que la piroplasmose et la maladie de Lyme, l’anaplasmose fait aussi partie des maladies qui peuvent être transmises par les tiques. L’anaplasmose est plus fréquente chez le chien et le chat, mais elle peut aussi toucher les hommes. Elle est transmise par les tiques de l’espèce Ixodes ricinus en Europe 24 à 48h après la morsure. Il s’agit d’une bactérie de l’espèce Anaplasma phagocytophila.
    Elle provoque une anémie accompagnée de fièvre, vomissement, diarrhée et augmentation de la soif et de la miction avec parfois des difficultés de déambulation. (...)

  • Pipolino Luma et le Pipolino (ND)

    Luma est une jolie minette de 5 ans, tricolore, très aimable. Mais Luma est en surpoids, à la limite de l’obésité. Elle n’arrive plus à se nettoyer ni la base du dos, ni au niveau de l’anus et des parties génitales. Elle mange beaucoup car, étant chat d’intérieur, elle a peu d’activité, et elle devient anxieuse aussitôt qu’elle voit le fond sa gamelle.
    Ses propriétaires doivent lui remettre très souvent des croquettes. Elle mange plus du double de sa ration normale.
    A la clinique, nous avons conseillé de nourrir Luma grâce au Pipolino, un système de distribution ludique, sorte de rouleau troué que le (...)

  • Chats suceurs de laine :

    Siamois et Birmans en première ligne
    Les chats suceurs de laine (« Wool sucking ») présentent un trouble du comportement qui se traduit par des mâchonnements, des succions et jusqu’à l’ingestion de substances non alimentaires, laine et tissus essentiellement.
    L’apparition de ces troubles est le plus souvent précoce, en moyenne entre 12 et 30 mois. A noter que les chats atteints présentent souvent aussi une augmentation de l’appétit.
    Les races semblant les plus touchées par ce syndrome sont les Siamois et les Birmans. Sachant que les Birmans constituent une race reconstituée à partir des Siamois, il (...)

  • L’hypertriglycéridémie

    Que sont les triglycérides ?
    Les triglycérides font partie comme le cholestérol des composés lipidiques ou graisses de l’organisme. Ils constituent la principale réserve énergétique de l’organisme et sont donc bénéfiques pour rester en forme, à condition que le taux dans le sang soit normal. Les triglycérides sont composés d’acides gras et de glycérol. Ils sont stockés dans les tissus adipeux (la graisse) et fournissent de l’énergie. Ces molécules lipidiques se forment dans l’intestin grêle à partir de graisses que nous ou nos animaux consommons. Elles sont également produites dans le foie à partir de (...)

  • Micronutrition : Qu’est-ce donc ?

    Pourquoi l’utiliser ?
    Définition : la micro-nutrition est une approche qui consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu
    Les micronutriments représentent 2% de notre alimentation : ce sont les minéraux/oligo-éléments, les vitamines, acides gras essentiels, les ferments lactiques… On les oppose aux macronutriments , à savoir les protéines, les glucides et les lipides, correspondant à la grande majorité de notre alimentation (98%).
    Pourquoi ?
    Actuellement les micronutriments sont en déficit supérieur aux apports il en résulte un déséquilibre dans l’organisme. L’origine de (...)

  • La diarrhée chez les chiens et les chats La diarrhée chez les chiens et les chats

    La diarrhée chez les carnivores domestiques peut être due à plusieurs causes. Souvent son origine est alimentaire. Par exemple, une diarrhée ponctuelle peut suivre l’ingestion d’un aliment inhabituel ou de substances non alimentaires (selles d’autres animaux, souris ou oiseaux morts en décomposition, os, etc.) qui irritent la muqueuse des intestins. Une diarrhée fréquente est plus souvent liée à une alimentation incorrecte ou dont la composition est irrégulière et comprend souvent des restes de tables.
    Dans les causes parasitaires, les vers ronds et plats restes les plus fréquents, mais ce ne sont pas (...)

  • L’hypertension artérielle chez le chat et le chien

    L’hypertension est souvent une maladie sous-diagnostiquée chez le chat et le chien, mais elle reste malheureusement bien présente. Elle se manifeste suite à des maladies rénales, cardiaques, du syndrome de cushing et de l’hypothyroïdie chez le chien, de l’hyperthyroïdie chez le chat, de certaines pathologies reproductives et des affections intracrâniales.
    Le diagnostic est pourtant relativement simple. La mesure de la pression peut se faire sur une patte ou à la base de la queue sans aucune gêne pour l’animal et en totale absence de douleur. Ce qui complique un peu cette mesure, c’est que l’animal (...)

  • chat blanc Pourquoi les chats blancs sont ils plus fragiles ?

    Pourquoi les chats blancs sont ils plus fragiles ?
    Malheureusement les chats de cette magnifique couleur ont tendance à avoir quelques soucis de plus que les autres. Pour commencer, un chat complètement blanc a plus de chance d’être sourd. Cela dépend de ses gênes. La probabilité d’être sourd est plus importante (jusqu’à 85%) si le chat a des yeux bleus, tandis qu’elle diminue si les yeux ont une autre couleur (20%). Il est d’ailleurs très important d’éviter de croiser 2 chats blancs pour ne pas augmenter la probabilité que les bébés soit sourds, et il ne faut jamais faire reproduire un chat blanc (...)

  • Chaton Comment réduire le stress chez le chat

    Le premier pas pour habituer votre chat aux visites chez le vétérinaire, c’est de l’habituer à sa cage de transport. Celle ci doit être laissée en tant que niche toujours à disposition dans la maison, si possible dans un endroit que le chat aime bien (endroit de passage mais calme, en hauteur, près d’une source de chaleur, avec une vue sur l’extérieur). De cette façon, votre chat aura toujours un petit coin de sa maison avec lui.
    Ensuite, il est important aussi de l’habituer à la voiture. Des petits trajets réguliers depuis tout petit peuvent l’aider à surmonter sa peur de la voiture, mais attention (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110