• analgésie L’analgésie chez le chien et le chat

    Le traitement antidouleur est devenu indispensable dans la pratique vétérinaire quotidienne. Nous avons maintenant les moyens de soulager et prévenir tout types de douleurs chez les chiens, les chats et les NACs. La douleur se manifeste rarement par des cris contrairement à ce que l’on imagine souvent. La plupart des fois c’est plutôt des changements du comportement habituel : l’animal ne mange pas, il est apathique, il ne veut pas sortir de son panier, montre une agressivité inhabituelle, il n’aime plus les positions ou les endroits qu’il préférait avant etc. L’analgésie peut se faire par des (...)

  • Laisser en garde son chat ou son chien

    Les options de garde sont désormais très nombreuses et s’adaptent à tout type d’animal. Pour un chat, il est aussi possible de faire venir quelqu’un chez soi une fois par jour qui s’occupera de la nourriture, l’eau, la litière et de rester un petit moment avec le chat. Ceci est parfait pour un chat craintif qui craint les déplacements, mais insuffisant pour un chat qui s’intéresse plus à la compagnie qu’à son territoire. Pour ce genre de chat, une pension est préférable.
    Pour les chiens, la compagnie est essentielle. Donc le choix est plutôt entre un pet-sitter qui pourrait l’accueillir chez soi ou une (...)

  • La gale chez les animaux domestiques

    Sous le nom de gale, on retrouve plusieurs types de dermatites ou otites provoquées par différents types d’acariens : Sarcoptes scabiei, Notoedres cati, Demodex canis et Otodectes cynotis sont les plus fréquents chez les chats et les chiens (mais ils peuvent aussi plus rarement affecter les lapins et les rongeurs). Chez les rongeurs, on retrouve plutôt Trixacarus caviae (plus fréquent chez les cochons d’indes et les hamsters) et Notoedres muris ( surtout chez les souris et les rats).
    Toutes les gales ont en commun un prurit intense et continu. Elles sont souvent secondaires à d’autres (...)

  • croquettes sans cereales Les croquettes sans céréales, est-ce vraiment mieux ?

    Théoriquement, les croquettes sans céréales sont une très bonne idée. Par contre, il est très difficile de trouver des produits de bonne qualité. Souvent la qualité des protéines n’est pas aussi haute qu’on ne le croit, ce qui est souvent facile à soupçonner en regardant le prix. Pour avoir une qualité suffisante, une croquette low carb doit avoir un prix plutôt élevé. Comment savoir alors quelles croquettes choisir ?
    Comme pour tout type de croquettes, les cendres sont souvent l’indicateur plus rapide à vérifier. Elles doivent toujours être en dessous du 10% , si possible même du 8%. Le rapport (...)

  • Les plaies et la chaleur :

    Attention aux asticots !
    Les asticots sont en fait des larves de mouche qui se nourrissent de selles, de matière organique putréfiée et de chair décomposée. L’éclosion des œufs est favorisée par les hautes températures, ce qui fait que ces larves ne posent aucun souci quand il fait froid. Par contre, au printemps et en été, les mouches déposent leurs œufs sur les plaies et, ci celles-ci ne sont pas correctement nettoyées et protégées, les larves apparaissent en quelques jours.
    Au-delà de l’évident problème hygiénique que cela entraîne, les asticots ont aussi tendance à creuser dans la plaie ce qui peut (...)

  • Les aoûtats

    L’aoûtat est la larve d’un petit acarien rouge, le « Trombicula autumnalis ». Le stade larvaire est le seul à avoir une activité parasitaire. Les nymphes et les adultes se nourrissent de végétaux. Ces acariens sont attirés par la lumière et vivent au sol et dans l’herbe. Les larves sont plus présentes en été et en automne (d’où le nom scientifique automnalis). Elles se nourrissent de la couche superficielle de la peau en la pré-digérant grâce aux enzymes lytiques qu’elles sécrètent.
    Ces enzymes provoquent une forte irritation de la peau qui entraîne une inflammation (dermatite) très prurigineuse. On les (...)

  • Pourquoi choisir des croquettes de bonne marque ?

    Qu’est ce qui fait la différence de prix ?
    Beaucoup de propriétaires d’animaux choisissent de les nourrir avec des croquettes de grande surface pour faire des économies, par praticité ou parce qu’ils trouvent que leurs animaux les préfèrent. Alors pourquoi les vétérinaires conseillent-ils d’autres marques plus onéreuses ? La plupart personnes pensent que c’est tout simplement parce qu’ils les vendent. Bien sûr c’est une des raisons, mais pas la seule. Voilà pourquoi :
    Votre vétérinaire, à la différence de votre supermarché, répond des résultats que vous obtenez avec vos croquettes. C’est bien pour cela (...)

  • Les "autres" maladies transmises par les tiques :

    L’anaplasmose chez le chien et le chat
    Moins connue que la piroplasmose et la maladie de Lyme, l’anaplasmose fait aussi partie des maladies qui peuvent être transmises par les tiques. L’anaplasmose est plus fréquente chez le chien et le chat, mais elle peut aussi toucher les hommes. Elle est transmise par les tiques de l’espèce Ixodes ricinus en Europe 24 à 48h après la morsure. Il s’agit d’une bactérie de l’espèce Anaplasma phagocytophila.
    Elle provoque une anémie accompagnée de fièvre, vomissement, diarrhée et augmentation de la soif et de la miction avec parfois des difficultés de déambulation. (...)

  • Pipolino Luma et le Pipolino (ND)

    Luma est une jolie minette de 5 ans, tricolore, très aimable. Mais Luma est en surpoids, à la limite de l’obésité. Elle n’arrive plus à se nettoyer ni la base du dos, ni au niveau de l’anus et des parties génitales. Elle mange beaucoup car, étant chat d’intérieur, elle a peu d’activité, et elle devient anxieuse aussitôt qu’elle voit le fond sa gamelle.
    Ses propriétaires doivent lui remettre très souvent des croquettes. Elle mange plus du double de sa ration normale.
    A la clinique, nous avons conseillé de nourrir Luma grâce au Pipolino, un système de distribution ludique, sorte de rouleau troué que le (...)

  • Chats suceurs de laine :

    Siamois et Birmans en première ligne
    Les chats suceurs de laine (« Wool sucking ») présentent un trouble du comportement qui se traduit par des mâchonnements, des succions et jusqu’à l’ingestion de substances non alimentaires, laine et tissus essentiellement.
    L’apparition de ces troubles est le plus souvent précoce, en moyenne entre 12 et 30 mois. A noter que les chats atteints présentent souvent aussi une augmentation de l’appétit.
    Les races semblant les plus touchées par ce syndrome sont les Siamois et les Birmans. Sachant que les Birmans constituent une race reconstituée à partir des Siamois, il (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120