Accueil   Les chats

Chats suceurs de laine :

Siamois et Birmans en première ligne

Les chats suceurs de laine (« Wool sucking ») présentent un trouble du comportement qui se traduit par des mâchonnements, des succions et jusqu’à l’ingestion de substances non alimentaires, laine et tissus essentiellement.

L’apparition de ces troubles est le plus souvent précoce, en moyenne entre 12 et 30 mois. A noter que les chats atteints présentent souvent aussi une augmentation de l’appétit.

Les races semblant les plus touchées par ce syndrome sont les Siamois et les Birmans. Sachant que les Birmans constituent une race reconstituée à partir des Siamois, il semble que l’on puisse attribuer une certaine prédisposition génétique à ce trouble.

Les autres facteurs favorisant le wool sucking sont un sevrage précoce surtout chez les Birmans, et des animaux à antécédents médicaux douloureux, surtout chez les Siamois.

Une prise en charge médicale est nécessaire le plus souvent, l’ingestion de morceaux de laine ou d’autres substances alimentaires pouvant conduire à de graves pathologies digestives, occlusion intestinale notamment.

Sujets similaires