Accueil   Conseils pour vos animaux

L’importance de la stérilisation

La plupart des fois, on pense à la stérilisation juste quand on veut prévenir des grossesses. En réalité, on prévient beaucoup plus de choses que l’on ne croit. Beaucoup de problèmes de comportement, de blessures, de tumeurs et d’infections sont liés aux hormones reproductives. En stérilisant on enlève les testicules ou les ovaires qui produisent ces hormones en éliminant donc la source de tout ces problèmes.

JPEG - 64 ko
Stérilisation chat et chien

Pour le femelles , une stérilisation précoce (avant la deuxième chaleur) prévient les tumeurs de tout l’appareil reproductif, et surtout des mamelles, qui sont très fréquentes chez les chiennes et les chattes (et même les lapines !). En plus, avec l’âge, les infections utérines (comme la pyomètre) sont très dangereuses et peuvent porter à la mort du sujet. Sans compter que chez les chattes et les lapines, les chaleurs sont très stressantes (même pour le propriétaire !).

Pour les mâles, c’est surtout des problèmes de comportements. Les mâles non castrés sont plus agressifs (surtout vers d’autres mâles) donc on a souvent des blessures conséquentes. En plus en présence de femelles en chaleurs, ils mangent moins et s ‘échappent pour les rejoindre, ce qui augmente beaucoup le risque d’accidents souvent mortels. En plus, avec l’âge, les infections et les tumeurs de prostate sont fréquentes, surtout chez les chiens.

Que se passe-t’il exactement pendant la stérilisation ?

La stérilisation est un acte qui se pratique très fréquemment en médecine vétérinaire, mais pourtant, peu de personnes savent en quoi ça consiste. En fait, c’est un acte chirurgical qui a pour but le retrait des ovaires et, si nécessaire ( par exemple en cas de gestation, infection ou altérations pathologiques), de l’utérus. Pour cela, il faut donc créer une petite ouverture dans l’abdomen. Ce qui se traduit au final, par quelques points de suture sur le ventre.

Cette chirurgie est plutôt rapide et peu douloureuse, mais elle est tout de même un peu plus délicate qu’une castration de mâle, puisque dans ce cas, l’ouverture se fait sur la bourse. Tout cela se fait bien sûr en anesthésie générale. Ce qui veut dire que l’animal doit être à jeun à partir du soir précédent, et qu’il ne mangera pas jusqu’au soir même. Les chattes et chiennes plus sensibles peuvent refuser de se nourrir dans les 24-48 h qui suivent, mais tout rentrera dans l’ordre ensuite.

Nos patientes repartent en ayant fait toutes les thérapies requises en injection par nos soins, y compris les médicaments antidouleur. Sauf cas particuliers, nous préférons utiliser des pansements au lieu de la collerette. Nous avons l’habitude de retirer le pansement au quatrième jour après l’opération, ce qui nous permet aussi de suivre l’évolution de la plaie. À 10 jours après la chirurgie, les points de suture seront retirés aussi.

Il existe également des possibilités d’effectuer des stérilisation sans opération chirugicale.


Sur le même sujet