Accueil   Pathologies

Piroplasmose

Cette maladie, que vous pouvez trouver même sous le nom de babésiose, est due au protozoaire Babesia canis. C’est un minuscule parasite sanguin qui est transmis par les tiques et qui est malheureusement assez fréquent sur notre territoire. Pour que la transmission se produise, le tique doit rester au moins 48h sur le chien. Vu la petite taille des tiques avant leur repas, il faut quand même penser qu’il est souvent difficile de les voir immédiatement.

Les symptômes les plus fréquents de la piroplasmose sont : anémie, fièvre, urines marrons, fatigue. Mais on peut trouver aussi des formes respiratoires, digestives, nerveuses, musculaires… Ce qui veut dire que les symptômes ne sont pas très spécifiques. Souvent, les seuls signes évidents sont la fatigue et une réduction de l’appétit. La maladie se développe lentement, il est donc important de bien connaître et d’observer son chien.

Il existe deux manières de prévenir la piroplasmose. Tout d’abord, il faut éviter l’infestation des tiques en mettant régulièrement des produits antipuces/antitiques. À ce sujet, si vous utilisez des pipettes, évitez de laver le chien tout de suite avant ou après l’avoir mise. Le produit se liant au sebum cutané, il ne pourra pas se fixer sur une peau venant d’être dégraissée par le shampooing. Enfin il existe un vaccin qui permet d’immuniser votre chien contre la piroplasmose.

JPEG - 56.1 ko
Chien traité contre la piroplasmose