Accueil   Conseils pour vos animaux

Les antiparasitaires : mode d’emploi

Il existe 2 types d’antiparasitaires : les externes et les internes. Les antiparasitaires externes correspondent aux anti-puces et anti-tiques. Certains ne vont tuer que les parasites déjà présents, mais n’auront pas d’effet préventif dans les jours qui suivent (c’est le cas de beaucoup de spray, shampoings et certains comprimés). Les plus utilisés (en pipettes ou comprimés) ont une durée de 1 mois. Enfin il existe aussi des comprimés qui durent 3 mois, et des piqûres qui durent 6 mois.

JPEG - 9.6 ko
tique

Au-delà de la durée, les antiparasitaires externes se distinguent aussi par rapport aux types de parasites ciblés. Certains n’éliminent que les puces, d’autres éliminent puces et tiques, et certains peuvent aussi avoir un effet répulsif contres les moustiques qui peuvent transmettre des maladies comme la filariose et la leishmaniose. Idéalement, ce serait plus prudent de maintenir votre chien ou votre chat en traitement toute l’année puisqu’il est impossible de prédire exactement à quel moment cela va être nécessaire. Si vous ne souhaitez pas le faire, prévoyez au moins de le faire pendant les saisons les plus chaudes.

Les antiparasitaires internes correspondent aux vermifuges. Ils existent en comprimés, liquides ou pipettes qui s’administrent sur 1 à 3 jours. En présence de personnes à l’immunité faible (nouveaux nées, convalescentes ou âgées) il est souhaitable de les donner tous les mois. En situation normale, un traitement tous les 3 mois est suffisant. Ces vermifuges comprennent les vers ronds et les vers plats. Certains parasites internes moins fréquents n’appartiennent pas à ces deux groupes. Il serait donc prudent de faire une analyse de selles une fois par an pour les dépister.

Sur le même sujet