Accueil   Conseils pour vos animaux

La castration chez les nouveaux animaux de compagnie

Comme chez les chats et les chiens, la castration est un acte habituel même chez les rongeurs (cochon d’indes, rats, souris, chiens de prairie…), les lapins et les furets. L’acte chirurgical est le même : on retire les testicules, avec quelques petites variations techniques dues aux différences anatomiques. Les principales indications sont à rechercher dans la prévention des portées, le retrait de tumeurs, mais aussi dans la gestion de l’agressivité soit envers le propriétaire, soit envers d’autres animaux.

JPEG - 18 ko
castration NAC

Contrairement aux carnivores, les rongeurs et les lapins ne nécessitent pas de jeûne préopératoire. Ce sont des animaux qui anatomiquement sont moins prédisposés aux vomissements et qui sont très sensibles au manque de sucre dans le sang. C’est pour cette raison qu’ils doivent recommencer à manger au plus tôt après leur chirurgie. Par contre le furet doit être à jeun comme tous les carnivores.

JPEG - 86.4 ko
Maki et Krokmou les furets

L’anesthésie chez les NAC est toujours un peu plus délicate, mais la procédure est peu invasive et la durée très limitée. Ce qui en fait un acte de routine avec peu de risques. En post-opératoire la collerette est rarement nécessaire, avec quelques exceptions pour les furets. Comme d’habitude, on prévoit un contrôle de la plaie à 4 jours de la chirurgie, et le retrait des points à 10 jours.

Sur le même sujet