Accueil   Le chien

L’apprentissage de la propreté chez le chiot

La propreté chez les chiots est souvent une source d’inquiétude pour les propriétaires. La première chose à retenir, c’est que le chiot ne doit être grondé (sans le terroriser) que quand il est surpris en train de faire ses besoins au mauvais endroit. Il ne sera pas capable de faire le lien si vous le faites après, même si vous lui montrez, ou pire, vous mettez son museau dedans. Deuxième chose, quand il fait ses besoins au bon endroit, il faut vraiment que les félicitations ou les récompenses soient importantes.

JPEG - 22.8 ko
Apprendre la propreté à un chiot

Idéalement quand vous le surprenez à faire ses besoins, il faut le prendre, l’emmener tout de suite dehors, et puis le féliciter quand il continue au bon endroit.

Le renfort positif doit être beaucoup plus important que la punition

Un simple « non ! » avec une voix ferme est largement suffisant. Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez vous servir d’alèses. Mais sachez que, pour un chien, la différence entre une alèse et un tapis n’existe pas et que le chien risque de ne pas comprendre que l’un soit autorisé et pas l’autre.

Selon la taille, la race et l’âge auxquels vous commencez l’apprentissage, celui-ci peut prendre entre 2 et 15 mois environ. En général les chiens de moins de 10 kg sont propres plus tard que les chiens plus grands. Mais cela dépend beaucoup du caractère du chien aussi. La propreté nocturne sera sûrement la dernière à être acquise, la durée de la nuit étant quand même longue pour un chiot. Ne perdez donc pas votre patience et continuez à lui montrer même s’il commence à être presque adulte. Il n’y a pas de raisons qu’il n’arrive pas à être propre un jour.

Sujets similaires