Accueil   Conseils pour vos animaux

et si on voulait castrer ou stériliser son animal de façon non permanente et sans faire d’anesthésie ?

Il nous arrive souvent d’avoir des situations dans lesquelles la castration (ou stérilisation) serait souhaitable sans que l’on puisse la réaliser. C’est le cas du chien trop âgé avec des soucis de prostate, de la chatte qui fait des chaleurs pénibles mais qu’on voudrait faire reproduire, du chat d’élevage qui fait du marquage, ou tout simplement du maître qui n’aime pas l’idée de soumettre son chien ou chat à une procédure chirurgicale permanente pour n’importe quelle raison. Les techniques chirurgicales restent les moins chères et les plus simples, mais il existe des alternatives.

JPEG - 38.1 ko
Sterilisation chatte

Une des alternatives est l’acétate de mégestrol, ce qu’on appelle « la pilule ». Ce principe actif est très efficace, mais il est déconseillé de l’utiliser à long terme à cause de ses nombreux effets secondaires. Une alternative plus intéressante peut être l’implant de desloréline. Ce produit a l’avantage de durer longtemps, d’être simple à poser (sans anesthésie) et d’être réversible. Les désavantages sont représentés par un prix relativement élevé et une durée d’action variable d’un individu à l’autre.

L’implant peut être utilisé sur les chiens, les chats, et les furets mâles et femelles, mais il n’est à l’heure actuelle autorisé officiellement que pour les chiens et furets mâles. Sa durée varie de 20 à 24 mois en moyenne, avec des variations importantes d’un sujet à l’autre. Pendant les deux premières semaines qui suivent la pose, le comportement sexuel sera accentué, ce qui va disparaître à la fin de cette période. Comme pour la chirurgie, une augmentation de l’appétit est aussi à prévoir.

Sur le même sujet